LFCE: Ligue Française contre l'Epilepsie

Pourquoi le Lamictal® n’est-il plus intégralement remboursé ?

Un arrêté du 27 mai 2015 excluait quatre médicaments antiépileptiques du principe tiers payant contre génériques, dont le Lamictal®. Il était publié au Journal officiel le 4 juin 2015, encore présent sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Mais une décision publiée le 4 septembre 2018 dans le même Journal Officiel a changé la situation. Le Lamictal® est dans une liste de médicaments soumis à un tarif forfaitaire de responsabilité. Ce n’est pas le seul médicament utilisé en neurologie dans cette liste (un médicament de la maladie de Parkinson et un de la migraine).

Un prix maximum remboursé a été défini. Toute somme supplémentaire est à la charge du patient, y compris en affection de longue durée. Cette somme restant à charge ne peut être prise en charge par les mutuelles.

La somme varie de 0,45 € pour une boite de comprimés à 5 mg, à 1,57 € pour les comprimés à 100 et 200 mg.

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas assumer cette somme, parlez-en d’abord à votre médecin traitant ou à votre neurologue. Il vous conseillera peut-être de réaliser une prise de sang pour doser le Lamictal® dans votre sang avant et après le début du traitement générique.
Si vous prenez un générique, vous devez obtenir de votre pharmacien que ce soit bien toujours le même.

Toute la communauté des personnes qui luttent contre l’épilepsie lutte aussi contre la stigmatisation des patients souffrant de cette maladie. On ne peut pas dire que cette décision aille dans le bon sens !