LFCE: Ligue Française contre l'Epilepsie

Comment prévenir les risques ?

Principale mesure : diminuer la survenue des crises

Une des principales mesures permettant de diminuer les risques liés à l’épilepsie est de diminuer la survenue des crises. Quelques conseils :

  • Soyez assidu dans la prise de votre traitement antiépileptique. Respectez strictement les prescriptions de votre médecin et évitez les oublis (utiliser un pilulier ou des applications sur votre smartphone).
  • Si vous avez des difficultés à prendre votre traitement en raison d’effets secondaires par exemple, parlez-en à votre neurologue pour que vous définissiez ensemble un traitement adapté. Méfiez-vous des périodes de modification de traitement qui peuvent être à risque. N’arrêtez jamais vos traitements sans supervision médicale.
  • Consultez régulièrement votre neurologue (au moins une fois par an).
  • Identifier les facteurs déclenchant des crises (manque de sommeil, consommation excessive d’alcool…) et essayer de les éviter.
  • Se renseigner auprès de votre neurologue ou des centres spécialisés sur les différents traitements possibles des crises (chirurgie de l’épilepsie, stimulateur du vague par exemple, ou encore des thérapeutiques non médicamenteuses à type de relaxation, mindfullness qui peuvent atténuer la fréquence ou la gravité des crises).

 

Sécurité et crise

  • Adaptez votre logement et votre environnement afin d’éviter les blessures lors d’une crise. Il existe des protections adaptées permettant de réduire le risque de blessure.
  • En cas de crises fréquentes avec chute, il peut être nécessaire de porter un casque.
  • La conduite chez la personne avec épilepsie est soumise à une loi. Informez-vous auprès de votre médecin.
  • Ne prenez pas de bain sans surveillance, préférez les douches. Faites installer un thermostat qui empêche que l’eau ne soit bouillante.
  • Si vos crises surviennent principalement la nuit, songez à utiliser un dispositif de surveillance ou à partager votre chambre avec un membre de la famille afin qu’il se rende compte que vous faites une crise convulsive. Vous pouvez aussi vous procurez des oreillers alvéolés anti-étouffement (efficacité non démontrée scientifiquement).
  • Prévenir les risques de brûlure en cuisine : préférez les équipements de cuisson restant froids (plaques à induction, micro-ondes), protégez les sources de chaleur (chauffages, halogènes…), ne fumez pas au lit ou sur un canapé inflammable.

 

Votre neurologue, votre neuropédiatre ou une infirmière en éducation thérapeutique pourront vous conseiller plus spécifiquement en fonction de votre type d’épilepsie et de sa sévérité.

 

 

Téléchargez la plaquette pour vous informer et informer votre entourage sur les risques liés à l’épilepsie.